Schrage contre le reste du monde

Rien ne nous résiste.

Plus de 4 000 de nos convoyeurs à chaîne tubulaires sont utilisés dans le monde entier et confirment ce qui est déjà bien connu dans d’innombrables secteurs : notre technique de convoyage n’est pas seulement flexible dans les tracés, mais elle convient aussi

à presque tous les matériaux en vrac grâce à sa construction modulaire. Les exemples suivants montrent exactement pourquoi nous recommandons si volontiers et en toute bonne conscience nos convoyeurs à chaîne tubulaires.

Il s'agit d'une sous-discipline du génie mécanique traitant de la conception, de la configuration et de la fabrication d'installations de convoyage. Ces installations acheminent des matériaux en vrac (sable, minerai, céréale, etc.) ou des marchandises au détail (palettes, caisses, paquets, etc.). En règle générale, le transport de fluides et de gaz dans des conduites n'entre pas dans le champ de la technique de convoyage. 

Les techniques de convoyage (transport de matériaux en vrac ou de marchandises au détail) désignent de prime abord la technique effectivement mise en œuvre (c'est à dire les installations de convoyage au sens plus large, y-compris les techniques de stockage), mais également la conception des procédés impliqués dans l'exploitation de telles installations. Les techniques de convoyage désignent donc l'ensemble des opérations ou procédés de transport, manutention et stockage, d'un point de vue technique et économique.
Elle traite de l'acheminement de marchandises dans l'entreprise par le biais de systèmes de convoyage. Il s'agit par ex. du convoyage de matériaux en vrac ou de marchandises au détail dans les ports et aéroports, dans les mines ou dans l'industrie.

 
Les techniques de convoyage couvrent donc tous les systèmes de transport internes à l'entreprise. Parmi eux, le convoyeur continu et le convoyeur intermittent.
Le convoyage continu désigne l'acheminement en continu d'un produit d'une station de chargement vers une station de déchargement. L'opération peut être réalisée par le biais de chaînes de convoyage et de tapis transporteurs en boucle fermée, ou d'équipements coulissants ou vibratoires. On y retrouve par exemple le convoyeur à chaînes tubulaires, le tapis transporteur, le transporteur à godets, ou le convoyeur à auges. Le convoyeur continu est également appelé "convoyeur permanent".
A l'opposé, le convoyage intermittent est caractérisé par des phases d'acheminement entrecoupées de pauses. Parmi les convoyeurs intermittents, on compte les engins de levage de toutes sortes, tels que les grues, les palans, les pelles, etc.

On comprend mieux qu'un convoyeur à chaînes tubulaires puisse s'intégrer aussi facilement dans quasiment tous les espaces. Sa conception tridimensionnelle permet de l'adapter à pratiquement toutes les spécificités.
Le système fermé du convoyeur à chaînes tubulaire lui permet d'être étanche aux gaz et à la pression. Il est garant d'un transport propre des matériaux. Le matériau en vrac est parfaitement à l'abri des poussières, avec la possibilité d'intégrer de nombreuses entrées et sorties sur le trajet de convoyage.
Le convoyeur à chaînes tubulaires existe en cinq dimensions différentes, afin de couvrir une large plage de capacités de convoyage. Ce dimensionnement variable ouvre la voie à une granulométrie de matériaux en vrac jusqu'à 100 mm, une densité en vrac jusqu'à 7 t/m³ et des rendements jusqu'à 80 m³/h. Dans des conditions normales d'utilisation, la limite de tracé pour un convoyeur à chaînes tubulaires atteint 60 m à l'horizontale et 40 m à la verticale. Différentes variantes de convoyeur à chaînes tubulaires peuvent être combinées.

Vous avez des questions ?

Nos spécialistes sont à votre disposition

Helma Jeschull

+49 4465 9469-13

Envoyer un e-mail Contacter par téléphone